Break the 30 seconds to stimulate your target

storytellingWhen it comes to advertising, people often think about billboards and TV. The common challenge is to entertain and catch the attention on a small and delimited space or in a very short time, the famous golden 30 seconds. But with the new media wave and especially the new consumers generation – the famous Millennials – you have to think twice before you run it as usual. There is so much advertising around that you have to rise your brand/product/message above the noise. And here comes the key, content! So as long (sic!) as you provide something valuable, there is no limit to the format you can use.

The challenge is to provide a real content. Especially as there is no receipt. Storytelling is a good tool, but it is clearly not enough to catch the attention. Look at the picture above for example, you can get catch, but you are not going to spend a long time if nothing else happens. To do so, you can even get out of the road. Have a look on this Hyundai “short movie”:

Everything is there, in the background. Space technology, connexion with the target (parents, etc.) with emotions and of course the car. The world record mentioned at the end would not be enough to tell the right story and to catch with the right audience, it’s just a nice to have bonus to stress the good feeling. The great part of this technique is that even if it costs more, you can use it longer, e.g. showing what was done behind the scene.

Being out of standards can even be a part of your brand, as the 30 seconds to Mars band handle it pretty well. About every song is transformed into a short film:

With a very strong brand identity this band is fully exploiting youtube potential to advertise and strength its identity beyond the simple sharing of an album’s song.

Read more about this with the Euronews MIPTV 2015 report.

Keep telling and listening to stories and get your penguin to do so!

Rock you like a Huracan

Lamborghini HuracanChaque produit suit ce que les spécialistes appellent un cycle de vie. Les raisons peuvent être techniques – par exemple le VHS s’est fait supplanter par le DVD, puis le Blueray -, mais aussi purement liées aux besoins d’image de marque pour renouveler l’offre proposée, correspondre aux nouveaux besoins ou d’un point de vue du marketing pour simplement relooker le produit et maintenir son attractivité. Le fameux changement d’emballage qui justifie l’augmentation de prix…

Ces futilités peuvent sembler vaines lorsqu’il s’agit d’une voiture vendue à plusieurs centaines de milliers d’euros. Pourtant, il n’en est rien! Ainsi, la marque italienne Lamborghini déploie une stratégie marketing sophistiquée pour maintenir son ‘niveau d’exclusivité’ dans les différentes gammes qu’elle propose. Et oui, même à ces prix, il y a des entrées de gamme, comme des segments plus onéreux. La ‘moyenne gamme’ est ainsi souvent la plus intéressante pour un constructeur, car elle offre une meilleure marge que les premiers prix, tout en assurant un volume conséquent, soit quelques milliers d’exemplaires (à comparer au millions de voitures des marques traditionnelles).

Le problème du super luxe, c’est qu’on a vite fait d’entrer dans la légende… C’est ce qu’à fait la Gallardo de Lamborghini, qui achève son cycle de vie. Certes, pour devenir une légende qui se respecte, il faut s’éteindre, mais reprendre le flambeau est une gageure pour le successeur. Comme les équipes marketing ne manquent pas de ressources, la stratégie pour la nouvelle Huracan s’appuie fortement sur le story-telling ou capacité à véhiculer (sic!) une histoire en français. En effet, quoi  mieux que de raconter un bolide pour continuer la légende?!

Le clip de présentation de la Huracan a donc été élaboré en reprenant les codes d’Hollywood – les meilleures pour raconter des histoires à grand spectacle. Agents secrets et missions périlleuses sont convoqués :

Il reste un drôle de sentiment d’inachevé malgré tout. Non, ce n’est pas forcément le souvenir de la Gallardo (que vous n’avez peut-être d’ailleurs pas). Regardez bien le film… Au début, on vous prépare à suivre une histoire et finalement on n’y comprend rien, la tentation de montrer la voiture sous toutes ses coutures l’ayant emporté. Certes, les amateurs apprécient, mais la frustration de ne pas comprendre gâche le plaisir. Suivre le titre de la chanson des Scorpions ‘Rock you like a hurricane‘ ne se borne pas à mettre des effet spéciaux, il faut réellement emporter le spectateur. Un exercice plus difficile qu’il n’y parait, puisque même les meilleurs peuvent s’y fourvoyer.

Et si vous voulez qu’un vent nouveau souffle, n’oubliez pas que les pingouins en plus de voler, vivent dans les régions où sont enregistrés les fameux vents catabatiques de 300 km/h… Contactez-nous!